VICTOIRES

L’union fait la force et en travaillant ensemble en tant que membres de la Fédération canadienne des étudiantes et étudiants aux côtés de nos partenaires de coalition et alliés, les étudiantes et étudiants d’un océan à l’autre ont remporté des victoires:

2018

  • Cadre national pour lutter contre la violence fondée sur le genre dans les établissements postsecondaires.
  • 1,7 milliard de dollars en financement pour la recherche fondamentale.
  • Les étudiantes et étudiants de l’Ontario obtiennent des fonds de 2,1 milliards de dollars sur quatre ans pour les services de santé mentale.

2017

  • L’injection de six millions de dollars de plus au cours des trois prochaines années pour aider les collèges et universités à fournir des services de santé mentale et du soutien aux étudiantes et étudiants, portant le montant total de financement pour la santé mentale à 15 millions de dollars par année.
  • L’Assurance-santé Plus : Médicaments pour les enfants et les jeunes qui fera en sorte que les médicaments sur ordonnance seront dispensés gratuitement à tous les enfants et jeunes de 24 ans ou moins, sans coûts immédiats.
  • Une augmentation de 90 millions de dollars du financement pour le Programme d’aide aux étudiants de niveau postsecondaire (PAENP) destiné aux étudiantes et étudiants autochtones.
  • L’élargissement des critères d’admissibilité au Programme canadien de bourses aux étudiants pour les apprenantes et apprenants adultes et à temps partiel qui ont des enfants à charge, en commençant en 2018-2019.

2016

  • Les éléments injustes de la Loi sur l’intégrité des élections qui cherchaient à supprimer le vote des jeunes sont révoqués.
  • 339 millions de dollars sur trois ans pour le programme Emplois d’été Canada.
  • Une loi en Ontario, au Manitoba et en Colombie-Britannique qui exige que les établissements d’enseignement postsecondaire aient une politique distincte sur les agressions et le harcèlement sexuels.
  • Une augmentation de 95 millions de dollars au financement fédéral public alloué à la recherche par l’entremise des trois conseils subventionnaires pour les étudiantes et étudiants des cycles supérieurs.
  • Une augmentation du financement de 165,4 millions de dollars pour la Stratégie emploi jeunesse du fédéral.
  • Création de la Subvention ontarienne d’études (SOE), qui accroît l’accès à des bourses immédiates non remboursables pour les étudiantes et étudiants de l’Ontario au faible revenu.
  • Une augmentation de 50 pour cent au Programme canadien de subventions aux étudiants, portant le montant des bourses maximales à 3 000 $ pour les étudiantes et étudiants à faible revenu, 1 200 $ pour les étudiantes et étudiants à moyen revenu et 1 800 $ pour les étudiantes et étudiants à temps partiel.
  • Un investissement de deux milliards de dollars sur trois ans pour appuyer le renouvellement de la recherche et des infrastructures.
  • La loi en Ontario qui exige des administrations de tous les collèges et universités de la province d’adopter des politiques sur l’agression sexuelle, d’assurer une formation efficace et de créer des programmes de prévention, de fournir des services et du soutien aux survivantes et survivants, 24 heures sur 24 et sept jours sur sept.

2015

  • L’Enquête nationale sur les femmes, les filles et les personnes bispirituelles disparues et assassinées, après 10 ans de revendication contre les vies volées (« plus de vies volées ») avec nos partenaires de coalition.
  • Le tout premier projet pilote de bureaux de scrutin sur les campus avec des bureaux de vote par anticipation sur 28 campus, que 70 000 étudiantes et étudiants ont utilisé pour voter.
  • Les étudiantes et étudiants obtiennent un gel des frais de scolarité en Alberta.

2014

  • Le droit pour les étudiantes et étudiants internationaux d’utiliser leur permis d’études pour travailler à l’extérieur du campus sans avoir à obtenir un permis de travail hors campus.

2013

  • La couverture des stagiaires et des étudiantes et étudiants des programmes d’alternance travail-études en vertu de la Loi sur la santé et la sécurité au travail de l’Ontario.
  • Des modifications importantes sont apportées aux politiques sur la facturation des frais de scolarité en Ontario, dont la hausse du seuil de la charge de cours requise pour la facturation de frais fixes, l’élimination des frais de diplomation, et la possibilité d’acquitter les frais de scolarité par versements (sans payer de frais).

2012

  • L’adoption de la Loi sur la modernisation du droit d’auteur, qui élargit l’utilisation équitable pour inclure l’éducation et introduit une disposition pour des prêts entre bibliothèques.

2010

  • La mise en déroute du plan du gouvernement de la Saskatchewan d’éliminer le financement pour l’Université des Premières Nations du Canada.
  • La création du visa VESPA (Visa Exempt Study Permits from Abroad – permis d’études de l’étranger sans visa) qui permet à certains étudiants et étudiantes internationaux de présenter une demande en ligne de permis de travail hors campus et général, ainsi que d’autres permis et renouvellements.
  • Le traitement accéléré des demandes de visas d’étudiant international grâce à la mise en œuvre du Système de notification électronique par Citoyenneté et Immigration Canada.
  • L’augmentation de 50 pour cent des Bourses d’études supérieures de l’Ontario offertes aux étudiantes et étudiants des cycles supérieurs.
  • Le lancement de la campagne « Vive le robinet » fait qu’à ce jour, près de 30 campus sont sans eau embouteillée.

2008

  • Le financement de 500 bourses d’études supérieures du Canada additionnelles.
  • Pour la première fois, le permis de travail ouvert dans le cadre du Programme de travail postdiplôme pour les étudiantes et étudiants internationaux admissibles n’impose aucune restriction quant au type d’emploi et n’est assujetti à aucune offre d’emploi préalable.
  • La création du premier programme national de bourses accordées en fonction du besoin.
  • La Fédération obtient un gel des frais de scolarité en Nouvelle-Écosse jusqu’en 2011.
  • Le renversement d’une augmentation de 10 pour cent des frais de scolarité des étudiantes et étudiants internationaux à Terre-Neuve-et-Labrador.
  • Pour la première fois, le permis de travail ouvert d’une durée de trois ans dans le cadre du Programme de travail postdiplôme pour les étudiantes et étudiants internationaux admissibles n’impose aucune restriction quant au type d’emploi et n’est assujetti à aucune offre d’emploi préalable.

2007

  • Le droit pour les étudiantes et étudiants internationaux de travailler à l’extérieur du campus est obtenu.
  • L’exemption de l’impôt sur le revenu de toutes les bourses devient une politique.

2006

  • La première étude complète sur les besoins et expériences des étudiantes et étudiants musulmans est effectuée. Les recommandations ont été mises en œuvre sur plusieurs campus et incluaient des enjeux tels que le temps réservé aux femmes dans le gymnase, des options alimentaires plus diversifiées dans les cafétérias et des politiques qui tiennent compte des observances religieuses des étudiantes et étudiants.
  • Le rappel des t-shirts fabriqués par Blue Notes Inc. qui affichaient « NO MEANS have aNOther drink » et le parrainage par Blue Notes des t-shirts conçus par la Fédération pour défier la culture du viol.

2005

  • Le rétablissement d’un système de bourses fondé sur les besoins en Ontario pour remplacer celui éliminé en 1994.

2004

  • Les étudiantes et étudiants obtiennent un gel des frais de scolarité en Ontario jusqu’en 2006.

2003

  • La création du Programme de bourses d’études supérieures du Canada.
  • Le rétablissement des bourses du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSHC) pour les étudiantes et étudiants à la maîtrise (sciences humaines).
  • Le droit des réfugiées et réfugiés d’accéder au Programme canadien de prêts aux étudiants (PCPE) est conféré.

2001

  • La réduction des hausses des frais de scolarité de 10 pour cent à deux pour cent en Ontario après des années de hausses dans les deux chiffres.

2000

  • Les étudiantes et étudiants obtiennent un gel des frais de scolarité au Manitoba jusqu’en 2008.
  • Des règlements plus rigoureux concernant la drogue du viol, Rohypnol, sont obtenus.

1999

  • Les étudiantes et étudiants obtiennent un gel des frais de scolarité à Terre-Neuve-et-Labrador.

1998

  • Des bourses sont offertes aux étudiantes et étudiants ayant des personnes à charge.
  • Une affectation de l’ordre de 2,5 milliards de dollars à l’éducation postsecondaire, principalement par le biais de bourses accordées en fonction du besoin, devient disponible en 2000-2001.

1994

  • Un investissement annuel de 20 millions de dollars sur trois ans pour aborder les délais dans l’aide étudiante refusée aux Autochtones à la suite du plafonnement de 1987 pour le financement de l’éducation des Autochtones.
  • L’introduction de bourses fédérales pour les étudiantes et étudiants handicapés, à temps partiel et pour les femmes dans des domaines non traditionnels, au niveau du doctorat.

1993

  • La mise en déroute du plan du gouvernement de l’Ontario d’augmenter les frais de scolarité de 50 pour cent.
  • L’élimination d’une taxe de trois pour cent sur les prêts étudiants.

1988

  • Le droit des étudiantes et étudiants internationaux de travailler à l’extérieur du campus, et ce, jusqu’à un an après l’obtention du diplôme.
  • Le droit pour la conjointe ou le conjoint marié des étudiantes et étudiants internationaux de travailler au Canada est conféré.