Du 1 au 3 mars 2019, des étudiantes et étudiants provenant d’universités du Manitoba et de la Saskatchewan se sont réunis pour le deuxième Sommet RISE des Prairies. Organisé à la magnifique Université des Premières nations à Regina, en Saskatchewan, le thème de la rencontre de cette année était « La langue, l’amour et la terre ». Ce thème a été choisi par les organisatrices et organisateurs en raison du pouvoir fondamental et instructif de la langue, de l’amour et de la terre pour la communauté autochtone et racialisée.
Tout au long de la fin de semaine, les étudiantes et étudiants ont participé à des tables rondes et à des ateliers qui ont été conçus du point de vue des apprenantes et apprenants les plus marginalisés et pour ceux-ci.
On a organisé des tables rondes sur la décolonisation de l’amour, du genre et de la sexualité et sur la narration grâce à l’art. Les déléguées et délégués ont également participé à des ateliers sur la parenté et les relations et sur le soutien aux parents étudiants. Toutes les séances ont été dirigées par un mélange d’étudiantes, d’étudiants, d’anciennes, d’anciens, de membres du corps professoral et de membres de la collectivité des Prairies qui travaillent dans le domaine de l’équité.
Ces sommets permettent aux étudiantes et étudiants provenant d’horizons différents de partager leurs histoires et leurs expériences en matière d’éducation postsecondaire. Il est important de créer un espace pour le développement des voix et des perspectives de ceux et celles qui ont été systématiquement opprimés et effacés. Lors de cette fin de semaine, nous étions fiers de créer et de maintenir ces espaces les uns pour les autres afin d’encourager la guérison par le rire et l’apprentissage.